Sylvain DODET

Présentation :

- Nom : DODET
- Prénom : Sylvain
- Age : 30
- Taille : 182
- Poids : 67
- Situation familiale : Vit en couple avec Delphine. 1 fille Emy.
- Domicile : ANTIBES
- Club : POISSY
- Sponsors : ARMEE DE TERRE / POISSY
- Entraîneur : Moi même
- Début en Triathlon : 1995
- Pouls repos : 33
- Pouls max : 198
- Objectif 2005 : Les France
- Séance préférée : Tous types de séances plutôt vite, très vite
- Passion en dehors du tri : Beaucoup de choses m'intéressent, c'est dur à dire...
- Ton pire souvenir: Il y en a trop malheureusement
- Ton meilleur souvenir : La naissance de ma fille

TPF : Bonjour Sylvain. Je regardais ton palmarès : 4 fois Champion du Monde Militaire, Vainqueur d'une Coupe du Monde, Vainqueur de 6 Grand Prix National, 1 titre de Champion de France Elite, Vainqueur de 2 France Iron Tour dont 7 victoires d'étapes, et 3 XTerra dont la finale……Impressionnant !!!
Qu'est ce qui te motive encore ?
Sylvain : Le plaisir. J'aime l'entraînement, la compétition et le principal objectif de cette saison 2005 sera de me faire plaisir.

TPF : Il semble que tu te sois plus tourné vers les XTerra ; Est ce un choix définitif ou une juste une parenthèse avec l'ambition de te qualifier pour les JO de 2008 ?
Sylvain : Non, ce n'est pas un choix définitif. Cela faisait longtemps que je voulais m'y mettre mais LES JEUX, LES JEUX, LES JEUX !!! On vous fait croire qu'il n'y a que cela qui compte, on vous demande depuis des années :"mais, quel est votre objectif majeur pour votre carrière ?", et machinalement on répond les jeux. Mais après ce que j'ai vécu j'ai été refroidi et je prends le large quelque temps. Alors, surprise pour la suite....
Sur XTerra, je retrouve ce qui me plaisait quand j'ai commencé le triathlon, les gens, l'état d'esprit , la difficulté des courses.
J'aime toucher à tout, le risque, le coté technique de certaines disciplines.
J'ai enfin pu m'y mettre l'an dernier et j'y prends beaucoup de plaisir.
En ce qui concerne les jeux je prends un peu de recul et j'aviserai au fur et à mesure de l'approche des échéances. Le problème c'est que vous n'êtes pas considérés si vous ne faites pas les jeux…..

TPF : Toujours dans la perspective des JO 2008, que pense tu de ton placement par la FFTri dans le Groupe B.
Sylvain : Ce n'est pas très grave. Les gens savent juger ce qui est normal ou non. L'essentiel c'est le résultat sur les courses et le plaisir de courir sur des
courses qui me font envie.

TPF : On dit que tu as une tête de mule ; c'est vrai ?
Sylvain : Certains le pensent. Ceux qui me connaissent vraiment de prés savent ma
façon de voir les choses. Je suis fidèle à ce que je suis et à ma vision de la vie.

TPF : Est ce que tu t'entraîne seul, en groupe, fais tu des stages ?
Sylvain : Je pense que tout fonctionne du moment que cela est fait dans un cadre
et une bonne ambiance. Je m'entoure de gens que j'apprécie, peu importe leur
niveau.

TPF : Pourquoi as tu choisi le triathlon ?
Sylvain : Je faisais de l'athlétisme avant et j'aime les sports d'endurance et le changement.

TPF : Tu sembles être en forme toute l'année, quelle est ta préparation pour être au top ?
Sylvain : Faire des heures de sport au soleil, entre amis. Laisser venir la forme en moi. Ensuite un peu de qualité et je suis près ...


TPF : Qu'elles sont pour toi les 3 plus belles épreuves ?
Sylvain : Je n'ai pas vraiment de préférence entre les courses. Tout dépend de l'état d'esprit qu'il y règne et le cadre bien sur.

TPF : Ta prochaine course ?
Sylvain : Je pense courir prés de chez moi sur Duathlon et Triathlon. Peu être
Hyères et Cuneo en Italie.

TPF : Comment te sens tu ?
Sylvain : Les nuits sont un peu entrecoupées par les biberons dont Emy a besoin. Je voudrais d'ailleurs dire merci à Delphine car la journée c'est un plaisir…… mais la nuit c'est fatiguant !!!!!! A part cela, tout va bien.

TPF : Comment arrives tu à gérer vie personnelle et le haut niveau.
Sylvain : Ce n'est pas inconciliable. Il me suffit de mettre des priorités chaque jour. Un jour ce sera la famille, une autre fois le sport ou une autre contrainte. C'est juste un peu d'organisation.

TPF : Comment vois tu le triathlon dans 10 ans ?
Sylvain : Je pense continuer l'entraînement le plus longtemps possible, en marge de mes futures occupations, mais pas du tout dans le même esprit évidement.

TPF : Que pense tu du manque de médiatisation du triathlon ?
Sylvain : C'est quelque chose de dommage, mais à mon niveau, je ne peux rien faire.

TPF : Comment vois tu la suite ?
Sylvain : En Rose !!!!

(C) 2003, webmaster.